Gaspillage alimentaire 86 kilos sauvés de vos poubelles
Blog

Gaspillage alimentaire – 86 kilos sauvés de vos poubelles

Le gaspillage alimentaire est un fléau qui touche évidemment les sociétés modernes et aisées. Pendant que des millions de personnes souffrent de la faim partout dans le monde, en France nous jetons près de 10 millions de tonnes d’aliments consommables chaque année (source ADEME)! Notre poulailler collectif Poule Eco est une alternative à tout ce gâchis. Pour preuve, voici le résultat de notre enquête quantitative d’août 2020.

Une loi anti gaspillage alimentaire

Au mois de juin 2020, nous avons reçu, au sein de notre poulailler participatif, les membres de Valence Romans Agglo. En effet, l’agglomération cherche à répondre à l’obligation de tri à la source des biodéchets demandées par la loi anti-gaspillage et la loi de transition énergétique pour la croissance verte. Les poulaillers participatifs sont étudiés comme une alternative valable au compostage et à la collecte de ces biodéchets.

valence romans agglo

Enquête sur les quantités de restes alimentaire au Rollin

De cette visite en est ressortie une question:  quelle est l’utilisation exacte du poulailler au sein de la résidence le ROLLIN? C’est pourquoi, cet été, nous avons mis en place une enquête. Celle-ci vise à connaître au gramme près le recyclage des restes alimentaires par notre voisinage. Tout d’abord, une note d’information a été affichée aux portes d’entrées afin d’informer les habitants et de communiquer autour de la future enquête. Ensuite une fiche de renseignement a été accrochée à proximité de la trappe du poulailler, où chaque personne était invitée à indiquer la date de son passage ainsi qu’une estimation du poids des restes déposés. Une publication sur nos pages Facebook et Instagram a également expliqué la procédure à suivre. 

La procédure de l’enquête

Chacun des participants a pu choisir la façon de nous informer de ces dépôts de restes alimentaires. En effet, en plus du formulaire présent sur la trappe, certains ont préféré noter sur une feuille personnelle puis nous la remettre. D’autres personnes non résidentes de la copropriété, mais adhérentes de l’association, ont choisi de nous prévenir de leur passage (notamment lors de l’achat d’œufs) et ainsi nous remettre des restes qui ont été, eux aussi, comptabilisés. 

Résultat: 86 kilos de gaspillage alimentaire évités!

Cette enquête menée du 1er juillet au 31 août 2020 nous a permis de savoir que grâce à tous vos dépôts, nous avons évité 86 kilos de gaspillage alimentaire! Un très bon score qui reste néanmoins surement sous évalué. En effet, nous savons que certains dépôts n’ont pas été inscrits sur le formulaire par oublie ou par manque d’envie. Pour la suite nous espérons que vous serez de plus en plus nombreux à venir donner vos épluchures et restes de repas afin d’atteindre le volume possible de 4 kilos par jour.

gaspillage alimentaire

Une poule mange 150 kilos par an

Pour information, une poule peut recycler jusqu’à 150 kilos de restes par an, soit 400 grammes par jour. Avec cette moyenne notre poulailler, composé de 10 poules, peut, à lui seul, recycler jusqu’à 4 kilos par jour. Cette moyenne s’entend sur des poules adultes en parfaite santé avec des restes appropriés à leur alimentation.

Les freins au recyclage alimentaire

Certaines personnes ne donnent pas leurs restes pour plusieurs raisons que nous avons tenté d’énumérer:

  • Trop peu de restes à la fin du repas (mais mis bout à bout au bout de 2 ou 3 jours cela peut être tout de même intéressant).
  • Manque de temps ou bien d’envie de descendre dans le jardin donner les restes.
  • Peur du regard des autres. D’ailleurs, je reviendrais plus bas sur cette raison.
  • N’adhère pas au concept.

Pourquoi a-t-on honte de montrer nos restes alimentaires?

La peur du regard des autres dans notre société freine des envies simples. Par exemple prévoir un Tupperware pour le supermarché peut être source de moquerie. Pour le poulailler c’est pareil. En effet,  nous avons remarqué des habitants venir discrètement vider un bac pour les poules, regarder autour d’eux et repartir d’un pas rapide pour éviter le regard des autres. Depuis quand donner des restes aux poules est une honte ? Nous sommes formatés à répondre à un certain style vestimentaire, à vivre d’une certaine manière et donner des restes à des poules n’entre pas toujours dans les règles du carcan social. Donc oui, bien des barrières doivent tomber avant le changement. 

poule pondoir

Pour terminer, nous aimerions remercier toutes les personnes qui, chaque jour,  donnent des restes aux poules plutôt qu’à la poubelle. Nous remercions également Valence Romans Agglo pour leur intérêt pour cette enquête.

Previous Post

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply